Skip to content
Comment analysé les concurrents

Comment réaliser une étude de la concurrence ?

"Récupérez votre livre et créer votre business dès maintenant"

L’étude de la concurrence est la base pour se positionner durablement sur un secteur spécifique. Cette étape vous permet de connaître qui sont vos concurrents, quels sont leurs potentiels et quelle stratégie commerciale adopter pour rivaliser avec eux. Mais il faut savoir que lancer une analyse de la concurrence n’est pas anodin. Cela implique de nombreuses démarches et techniques.

 

Quelles sont les étapes relatives à
l’étude de la concurrence ?

 

Pour que votre projet d’étude de la concurrence vous apporte les données dont vous avez besoin, vous devez suivre certaines étapes importantes.

 

Connaître ses concurrents

 

Vous souhaitez vous lancer dans la restauration, dans le commerce de gros, dans la vente en ligne… vous devez savoir qui sont vos concurrents. Vous devez prendre en compte tous les critères relatifs à votre niche : zone géographique, zone de chalandise, zone de prospection…

 

Comment analysé la concurrence

 

Cette étape, qu’on appelle aussi «étude micro-économique», est la suite de l’«étude macro-économique». Cette dernière vous a notamment permis d’établir un point de vue global sur le marché sur lequel vous souhaitez
vous positionner : culture, démographie, réglementations, évolution des
offres, etc.

 

Quels sont les outils pour étudier la concurrence ?

 

1- Faire un recensement physique

Il s’agit de la vieille méthode ! Cette démarche consiste à faire du porte-à-porte pour identifier ses concurrents. En d’autres termes, il faut lancer une investigation pour connaître quelles entreprises se positionnent déjà sur le marché : de bouche à oreille, les recommandations d’autres personnes, via les publicités…

Une fois que vous avez identifié vos concurrents, n’hésitez pas à vous
informer à propos de leur identité juridique pour bénéficier de toutes les
informations nécessaires. Il faut noter que cette méthode s’applique globalement pour les commerces. Elle n’est pas possible (ou moins fructueuse)
pour d’autres secteurs.

 

2- Recourir aux annuaires commerciaux

Les pages jaunes constituent une mine d’informations pour dénicher ses
concurrents. Pour trouver les entreprises qui exercent dans votre secteur, vous
devez d’abord définir votre propre activité : restauration, prestation de services, etc.

Cela étant fait, vous n’avez qu’à consulter les enseignes présentes dans votre
niche, et au niveau du secteur géographique que vous avez choisi. Une autre
méthode également : les moteurs de recherche sur internet. Il vous suffit
de taper le nom d’une activité pour vous lister tous les prestataires disponibles. Dans ce second cas, veuillez prêter attention aux résultats de recherche organiques et aux annonces.

Les annonces se positionnent souvent en tête des résultats de recherche, avec une mention « annonce ». Les annonceurs ne sont nullement négligeables dans votre étude de la concurrence, car ils sont très actifs et ont pour but de se positionner le plus rapidement possible sur les moteurs de recherche.

 

3- Consulter les fiches d’entreprise

Il s’agit d’une étape complémentaire aux deux précédentes. Quand vous avez
dressé votre liste de concurrents, vous devez maintenant connaître leur profil.
Consultez les plateformes d’informations économiques pour rechercher les
entreprises concurrentes (verif.com, societe.com, etc).

À partir de cette démarche, vous pourrez savoir le type de code NAF ou APE
que ces entreprises utilisent. De même, vous pourrez savoir les villes ou les
départements où sont implantées ces enseignes. Cette étape vous permettra
également de découvrir les nouvelles entreprises qui se positionnent dans votre secteur.

 

Quelles entreprises sont vos concurrents ?

 

Il existe deux types de concurrence : La concurrence directe et la concurrence indirecte. Les concurrents directs sont ceux qui font les mêmes choses que vous. Les concurrents indirects répondent aussi aux besoins de vos clients, mais d’une autre façon.

 

Concurrence entre les entreprises

 

 

À titre d’exemple, si vous avez une entreprise qui fabrique des brioches :

  • Vos concurrents directs sont toutes les entreprises qui produisent des brioches.
  • Vos concurrents indirects sont les entreprises qui proposent d’autres produits pouvant se substituer à la brioche comme le croissant, les céréales, les pains au lait, etc.

 

Pour une étude de la concurrence réussie, vous ne pouvez pas négliger vos concurrents indirects. En effet, ce ne sont pas uniquement vos concurrents directs qui se partagent les mêmes chiffres d’affaires que vous. Il faut envisager le fait que votre clientèle peut toujours être séduite par des produits alternatifs.

De plus, l’étude de la concurrence indirecte vous permettra de trouver des idées originales. Entre autres, si vous produisez des brioches et qu’une bonne partie de vos clients aiment aussi le pain au lait, peut-être que vous arriverez à trouver une nouvelle recette qui combine le goût de ces deux produits.

 

Quels sont les critères d’analyse de la concurrence ?

 

Étudier la concurrence de manière détaillée vous évitera de faire un mauvais investissement. Mais mieux encore, vous allez trouver une mine d’informations qui vous permettront d’évaluer le potentiel du marché, des besoins demandés par ce dernier, et bien d’autres encore.

 

Les critères d’analyse de la concurrence

 

Mais avant tout, prenez soin de dissocier votre liste de concurrents directs et indirects. Effectivement, si vous les mélangez, vous risquez de ne pas aboutir à une conclusion pertinente.

En outre, utilisez toutes les ressources nécessaires pour en apprendre plus
sur vos concurrents. Les plateformes comme societe.com vous permettent
notamment de connaître tout sur une entreprise :

  • Année de création.
  • Statut juridique.
  • Capital social.
  • Dettes financières contractées.
  • Budget nécessaire au lancement du projet.
  • Aperçu des créances clients.
  • Chiffre d’affaires.
  • La valeur de l’excédent brut d’exploitation (EBE).

 

Une fois ces chiffres obtenus, vous devez également faire un suivi réel de l’entreprise. C'est-à-dire, rendez-vous directement dans ses locaux (s'il en a) sur son site internet, etc.

L’objectif est de vérifier les offres proposées par votre concurrent pour vous permettre d’améliorer les vôtres :

  • Les prix.
  • Les gammes de produits.
  • Les différents frais.
  • La stratégie de vente (remises sur le prix, remises sur le volume, lieu de ventes…).
  • La qualité et l’origine des produits.
  • Les garanties.
  • Les offres annexes (livraison gratuite, cadeaux…).
  • Les méthodes de production ou de fabrication.
  • Le type de livraison.
  • Les compétences et la réactivité des salariés.
  • Les outils de communication.
  • La réputation de l’entreprise.
  • L’accessibilité du local.
  • L’avis des clients (par un petit sondage ou sur internet).
  • Les idées que vous pouvez reprendre.
  • Les points que vous pourriez améliorer.

 

Il ne s’agit pas d’une liste exhaustive, car beaucoup d’autres facteurs entrent en jeu en fonction du secteur d’activité. Par exemple, s'il s’agit d’une entreprise en ligne, votre étude de la concurrence devra se baser sur tous les aspects de son site internet et de ses offres.

Bref, tous les éléments que vous trouverez à propos de l’entreprise est bon à prendre. En effet, vous pourriez déduire que votre niche d’activité est déjà saturée ou que vos concurrents sont déjà bien positionnés. Mais aussi, il est possible que vous identifiez des failles importantes sur les offres proposées et que vous puissiez améliorer cela.

En outre, l’étude de la concurrence peut éventuellement vous inciter à changer totalement de cap ou à ajuster légèrement votre offre. Entre autres, si vous comptez vous lancer dans la restauration bio, mais que vous constatez qu’il y a déjà beaucoup de restaurateurs réputés et bien établis dans ce milieu, vous pouvez changer totalement d’activité ou modifier vos offres :

 

  • Changer totalement d’offre : Trouver un autre secteur d’activité porteur en menant une nouvelle Étude de marché de la concurrence.

 

  • Modifier son offre : Se lancer dans des variantes du bio comme devenir fournisseur de produits bio, se mettre dans la restauration rapide bio, faire de la livraison de produits bio à domicile, etc.

 

Qu’est-ce qu’il faut conclure d’une étude de la concurrence ?

 

Votre étude de la concurrence vous a désormais permis d’obtenir toutes les informations dont vous avez besoin à propos de vos concurrents. Mais comment interpréter les résultats obtenus ? Après avoir fait un tableau comparatif de la concurrence, vous pourriez repérer certaines catégories :

Les entreprises de référence, les entreprises en décroissance, les entreprises innovantes, les entreprises qui n’évoluent pas…

 

Les meilleurs conseils pour battre les concurrents

 

Faites une classification générale de chaque entreprise (toujours sans mélanger l’analyse des concurrents directs et indirects) selon leur catégorie. Parmi les entreprises en pleine croissance et innovantes, identifiez celles qui dominent le marché, celles qui ont investi moins et plus, celles qui importent depuis l’étranger et en local… Veillez à retenir tous les points forts de la stratégie adoptée par chacune des entreprises florissantes l’adopter dans votre stratégie.

Ne négligez pas non plus les entreprises qui stagnent ou qui sont en décroissance. En effet, elles vont vous apprendre beaucoup sur leurs techniques. Ainsi, vous pourriez noter les failles dans leur stratégie et éviter que cela ne se reproduise dans la vôtre.

 

Étude de la concurrence : Établir sa stratégie

 

L’étude de la concurrence n’est pas l’unique point qui vous permettra d’établir une stratégie définitive dans votre projet. Mais elle contribue à mettre sur point l’une des bases de cette dernière. Certainement, elle vous donnera un aperçu général sur toutes les entreprises rivales et vous servira à planifier une stratégie marketing gagnante.

 

À la fin de votre étude de la concurrence :

  • Notez tous les avantages et les inconvénients des entreprises de référence dans votre secteur.
  • Notez toutes les améliorations possibles pour mieux répondre aux attentes des clients cibles.
  • Vérifiez le budget demandé par le projet.
  • Vérifiez l’investissement matériel et humain nécessaire.
  • Définissez un statut juridique favorable.

"Récupérez votre livre et créer votre business dès maintenant"

Laissez un commentaire





%d blogueurs aiment cette page :